Le blog écolo : penser loin, agir vite

28 février 2007

Compte-rendu de la Conférence Débat "Chimie et Développement Durable"

Vous étiez nombreux à nous faire le plaisir d'assister et de participer aux débat autour de la chimie et du Développement durable.

Le compte-rendu de cette Conférence sera bientôt en ligne. Vous pourrez les consulter ici ou à l'adresse suivante https://www.federationsump.org/horde/drupal/?q=node/1250

Maul.

Posté par redacblogecolo à 18:27 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

22 février 2007

Les impacts économiques de l’effet de serre stimulent la communauté et les institutions internationales

Le 14 février dernier, plus de 80 législateurs et responsables des 20 plus grands pays consommateurs d'énergie se sont réunis à Washington

Après la large diffusion du film de AL GORE et le dépôt du rapport du GIEC à Paris, l’existence de l’effet de serre et ses conséquences sont largement admises. La communauté internationale se décide enfin à agir compte tenu des risques économiques prévisibles dus à la détérioration de l’environnement. Les États doivent agir pour relever le défi consistant à maintenir la croissance tout en réduisant le carbone.

L'Europe, les États-Unis, l'Inde, la Chine et 22 autres grands pays émetteurs de CO2 doivent « agir ensemble » pour tenter de venir à bout de ce problème. « Cela revient à reconnaître ce que fait tout le monde et agir ensemble » (STERN).

Le rapport Stern, déposé en octobre dernier, fait une première analyse exhaustive de l'impact économique potentiel du changement climatique et souligne les avantages économiques d’une action pour éviter l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère :

Si, au cours des deux prochaines décennies, les pays n'agissent pas pour arrêter l'accumulation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, les coûts et les risques globaux liés au changement climatique équivaudraient à la perte d'au moins 5 % du PIB par an. En revanche, une intervention immédiate coûterait à peu près 1 % du PIB mondial chaque année.

Il souligne, d’autre part, que les populations pauvres des pays en développement seraient les plus touchées par des problèmes tels que la sècheresse, les inondations, les ouragans ou l'élévation du niveau de la mer qui empireront sans doute considérablement pendant la deuxième moitié de ce siècle et durant le siècle suivant, à mesure que la planète continue de se réchauffer et que fond la glace polaire.

Cela entraînera de grandes migrations des populations. En effet, un nouveau rapport de la Banque mondiale estime qu'une élévation d'un mètre du niveau de la mer transformerait au moins 60 millions d'habitants de pays en développement, en réfugiés environnementaux.

Monsieur STERN s’appuie sur la Banque Mondiale et le FMI qui disposent d’atouts efficaces, l’aide au développement, pour monter ce qui peut être fait en matière d'adaptation et de réduction des émissions de carbone grâce à des types appropriés d'investissements et d'activités économiques et aider, ainsi à mettre en place des structures incitatives adaptées.

Danièle ROUILLAC

Posté par redacblogecolo à 16:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

12 février 2007

Colloque Chimie et Développement: 22 février 2007

Jeudi 22 février 2007

Colloque « Chimie et Développement Durable », sous le haut patronage de

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

de 19h00 à 21h00

au siège de l’UMP, 55 rue de la Boétie, Paris 8e

Nous aurons le plaisir d’accueillir pour leurs interventions :

Françoise GROSSETÊTE

, Député européen

Christian SAINT-ETIENNE

, Economiste industriel, Professeur associé à l’Université Paris-Dauphine et à l’Université de Tours, Président de l’Institut France Stratégie et membre du Conseil d’Analyse Economique du Premier Ministre

Et la participation de leaders du monde associatif et professionnel :

Jacques KHELIFF

, Directeur du Développement Durable de Rhodia, Ancien Président de la Fédération Chimie Gaz Pétrole de la CFDT

Bernard CHAMBON

, Président de la Fédération Professionnelle des Métiers de la Chimie

John PERSENDA

, Président fondateur du Groupe SPHERE, leader européen des emballages ménagers

Alfred SPIRA

, Professeur de santé publique et d’épidémiologie à l’Université Paris Sud XI, chercheur à l’Inserm

Un représentant d’une association environnementale sera également présent.

Le discours central sera prononcé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Député de l’Essonne, Déléguée Générale à l’Ecologie.

L’allocution de clôture sera prononcée par Françoise GROSSETÊTE, Député européen.

Posté par redacblogecolo à 16:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2006

La règlementation REACH enfin adoptée

Après 4 ans de luttes au sommet de l'Europe, la règlementation REACH (pour Enregistrement, Evaluation et Autorisation des substances chimiques) a été adoptée mercredi 13 novembre avec une large majorité (529 voix contre 98). L'avancée est de taille, bien que beaucoup considère que cette règlementation accorde trop de concession à l'industrie chimique. Le résultat n'est pas parfait mais REACH est la législation en la matière la plus ambitieuse du monde.

Son objectif est de renforcer le contrôle des substances chimiques et d'éliminer à terme, les plus dangereuses. En effet, les substances chimiques présentes dans notre quotidien à tous les niveaux (textile, habitat, entretien, loisirs…) ont des effets méconnus sur notre santé et l’environnement. Il était temps d’agir !

Quelles sont les différentes mesures de cette nouvelle réglementation :

-         Elle va imposer l’enregistrement progressif de 30 000 substances chimiques produites ou importées dans l’UE pour une quantité supérieure à 1 tonne par an.

-         Il sera créé une nouvelle agence indépendante basée à Helsinki pour l’enregistrement des produits chimiques. Les industriels devront prouver la non toxicité des substances qu’ils produisent. Ils devront également, préciser les mesures de gestion des risques et transmettre toutes ces informations, à tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement.

-         Les substances les plus dangereuses ainsi que celles produites à plus d’une tonne par an devront être évaluées d’ici à trois ans et demi. Le reste de l’enregistrement devrait s’étaler jusqu’en 2018.

-         Le nombre de données exigées par les autorités dépend de la quantité produite et des risques présumés. 15 à 20000 substances chimiques produites en quantité inférieure à 10tones par an sont exemptées de rapport de sécurité chimique. Cette clause sera réexaminée en 2018.

-         La procédure d’autorisation ne concerne que 1500 à 2500 substances dangereuses CMR (cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques) et PBT (persistantes, bioaccumulables et toxiques). Les premières pourront être autorisées si le producteur prouve leur innocuité en deçà d’un certain seuil et si leur utilisation est parfaitement maîtrisée. Un plan de substitution devra tout de même être prévu afin de limiter leur utilisation. Pour les secondes, elles ne seront autorisées que s’il n’existe aucune autre solution et si les avantages socio-économiques sont supérieurs aux risques pour la santé et l’environnement.

Ce texte aurait pu être plus contraignant mais il apporte tout de même le minimum de sécurité que l’on est en droit d’attendre pour des substances faisant partie de notre plus proche environnement.

Maul

Posté par redacblogecolo à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Des informations écolo-utiles!

Aujourd'hui, chaque français a pris conscience que son avenir, et celui de ses enfants, était inexorablement lié à la protection de l'environnement. Chacun est conscient de son rôle - fût-il infime - et de son devoir de protéger la planète.

Comment participer à notre futur ? Comment procéder pour vivre sans détruire et participer à l'amélioration de son milieu naturel. La législation parfois trop complexe trouble les bonnes volontés.

Lorsque l'on dit au consommateur que la confection d'un sous-vêtement correspond à des milliers de Kms parcourus, producteurs de CO2, tout cela reste vague et confus...

Aujourd'hui, nous allons  enfin pouvoir faire de bon choix – en matière d'écologie - TOPTEN premier comparateur d'achats « propres » dresse une liste des produits ayant le plus faible impact écologique sur notre environnement.

Ce e-guide tant attendu sera bientôt indispensable : animé par WWF et CLCV (association de consommateurs) il permet déjà de connaître la voiture la moins polluante, le lave-vaisselle ou le réfrigérateur le moins

« énergivore »  qui ne sont pas forcément les plus chers !

On va, enfin, pouvoir faire des choix  écolo-responsable !  Merci TOPTEN

Danièle ROUILLAC

Posté par redacblogecolo à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Des informations écolo-utiles!

Aujourd'hui, chaque français a pris conscience que son avenir, et celui de ses enfants, était inexorablement lié à la protection de l'environnement. Chacun est conscient de son rôle - fût-il infime - et de son devoir de protéger la planète.

Comment participer à notre futur ? Comment procéder pour vivre sans détruire et participer à l'amélioration de son milieu naturel. La législation parfois trop complexe trouble les bonnes volontés.

Lorsque l'on dit au consommateur que la confection d'un sous-vêtement correspond à des milliers de Kms parcourus, producteurs de CO2, tout cela reste vague et confus...

Aujourd'hui, nous allons  enfin pouvoir faire de bon choix – en matière d'écologie - TOPTEN premier comparateur d'achats « propres » dresse une liste des produits ayant le plus faible impact écologique sur notre environnement.

Ce e-guide tant attendu sera bientôt indispensable : animé par WWF et CLCV (association de consommateurs) il permet déjà de connaître la voiture la moins polluante, le lave-vaisselle ou le réfrigérateur le moins

« énergivore »  qui ne sont pas forcément les plus chers !

On va, enfin, pouvoir faire des choix  écolo-responsable !  Merci TOPTEN

Danièle ROUILLAC

Posté par redacblogecolo à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Dépolluer la Grande Bleue

Le défi : Quinze ans pour dépolluer la Méditerranée.

Nos déchets et rejets sont responsables à plus de 80% de la dégradation de ce milieu. 22 ministres de l’environnement se sont réunis au Caire le 20 novembre, pour décider des mesures concrètes à prendre. Il y a urgence.

Les émissions industrielles, les déchets municipaux et les eaux usées urbaines sont responsables de plus de 80% de la pollution de la Méditerranée.

Le premier calendrier d’actions proposé par l’Europe, courant jusqu’en 2013, insiste sur la réduction de ces polluants. Si la France, l’Italie et l’Espagne ont fait des progrès ces dernières années dans la gestion des déchets municipaux, les autres pays comme l’Egypte, la Syrie, le Liban et le Maroc entreposent 80 à 90 % de leurs déchets à l’air libre et les incinérent provoquant l’émission de dioxines.

Il conviendrait alors de réduire notre production de déchets, de développer la valorisation et le recyclage dasn le circuit de triatment des déchets et limiter fortement les émissions de gaz à effet de serre des incinératuers. La France l'a compris Mais est ce le cas pour tout le monde?

De plus, il y a peu de chance que la situation s’améliore spontanément puisque l’on s’attend à une hausse de la population littorale de l’ordre de 30 millions d’habitants d’ici 2025, avec un bétonnage important. La question se pose : qui va payer la facture de cette dépollution?

Ferida Merkez 

Posté par redacblogecolo à 17:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 novembre 2006

CONFERENCE DEBAT: La repsonsabilité environnementale - Les engagements de l'UMP

Nathalie KOSCIUSKO- MORIZET,

Déléguée Générale à l’Ecologie de l’UMP,

Députée de l'Essonne,

organise une conférence-débat

jeudi 30 Novembre de 19H00 à 20H30  au siège de l’UMP,

55 rue la Boétie, Paris 08, métro Miromesnil.

Le thème : 

« Responsabilité environnementale : les engagements de l’UMP  » 

Face aux défis écologiques, nous ne pouvons nous défausser de nos responsabilités. Entreprises, partenaires sociaux, milieux associatifs, nous sommes tous concernés par la protection de notre environnement. Nous vous proposons de débattre autour de la transposition de la Directive européenne 2004/35/CE, sur la prévention et la réparation des dommages environnementaux et modifiant le code de l’environnement.

Ecologie Sans Frontières et la Fédération Française des Sociétés d’Assurance exposeront leur point de vue sur cet enjeu majeur : les modalités d’application du principe pollueur-payeur. 

Venez nombreux !

Les 40 dernières minutes seront réservées à un débat entre la salle et les intervenants ! Nous serons ravis de répondre à vos questions et de recueillir vos commentaires.

Confirmation au 01.40.76.62.59 ou environnement@u-m-p.org 

Posté par redacblogecolo à 17:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Les candidats aux élections incités à utiliser du papier recyclé

Nicolas Sarkozy a informé le premier ministre d'un projet de décret visant à inciter les candidats à utiliser du papier écologique pour leur propagande électorale lors des élections présidentielle et législatives 2007, a indiqué le 11 novembre un communiqué du ministère de l'intérieur.

Ce texte "modifierait le code électoral pour que le remboursement des frais engagés par les candidats pour imprimer les professions de foi et les bulletins de vote soit conditionné à l'utilisation d'un papier écologique", précise le communiqué.

Le ministère, organisateur des élections, souligne que les envois de professions de foi et de bulletins de vote des candidats aux électeurs "représentent des quantités importantes de papier : 14.500 tonnes ont été utilisées pour le référendum du 29 mai 2005. 10.000 tonnes le seront pour les élections présidentielle et législatives de 2007, soit environ 200.000 arbres".

Le ministre de l'intérieur a donc "souhaité que cette pratique démocratique se conforme davantage aux impératifs du développement durable".

Le communiqué souligne que le marché conclu pour la fabrication des enveloppes des scrutins de 2007 et 2008 " a d'ores et déjà intégré cette priorité", puisque les 42 millions d'enveloppes de scrutin seront issues à 100% de papier recyclé, comme les 270 millions d'enveloppes de propagande.

Mais avec ce projet de décret, M. Sarkozy, également président de l'UMP et l'un des candidats favoris à la présidentielle, se dit "soucieux d'aller plus loin". Selon le communiqué, "le papier sera considéré comme écologique s'il contient une proportion à déterminer de fibres recyclées ou de fibres provenant de forêts gérées durablement, ou bien s'il répond à des performances environnementales équivalentes à celles définies dans l'écolabel européen".

Posté par redacblogecolo à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La défense de l'environnement exige de nous une rupture fondamentale

Par Nicolas Sarkozy
Président de l'UMP
Tribune parue dans Le Figaro du 8 novembre 2006


L'écologie est aujourd'hui un défi majeur du développement durable. L'appel de Nicolas Hulot à signer le Pacte écologique ­replace cet enjeu au coeur du débat. Oui, notre avenir est ­menacé par le réchauffement climatique, la disparition de nombre d'espèces et l'impact sur la santé des pollutions diverses.

Aujourd'hui, les discours rivalisent d'excellence écologique et d'exemplarité. Les Français n'ont pourtant pas à rougir. Les émissions de gaz à effet de serre qui sont à l'origine du réchauffement climatique sont inférieures de 21 points à la moyenne mondiale, en particulier grâce à notre parc nucléaire. Depuis quatre ans, la production d'électricité d'origine éolienne a été multipliée par 14 et la qualité de l'air s'est améliorée de 12 % dans les villes. Dans les Hauts-de-Seine, nous introduisons les produits bio dans les cantines. Le ministère de l'Intérieur met en place une stratégie ministérielle du développement durable. J'ai demandé que les véhicules de police soient approvisionnés en biocarburants et que l'on prenne les dispositions pour que les documents électoraux soient imprimés sur du papier éco-responsable. J'ai obtenu que les prochains contrats de projet entre l'État et les Régions soient soumis au principe de neutralité des émissions de gaz à effet de serre.

Ces quelques exemples montrent qu'au-delà des discours de la gauche, la droite agit et que la situation s'est améliorée. Faut-il rappeler qu'en 2002, la France était pointée du doigt par l'Union européenne car elle n'avait pas trans posé 32 directives sur l'environnement ? Nous n'avons plus un seul texte en retard. Faut-il rappeler que la directive sur les OGM tant critiquée par le Parti socialiste a été votée en 2001 ? Faut-il encore rappeler que les actuels candidats socialistes à la présidentielle n'ont pas voté la charte de l'environnement qui inscrit ce droit dans la Constitution ? Pour autant, nous ne sommes pas encore en capacité de relever les défis majeurs qui nous attendent, notamment la lutte contre le réchauffement clima tique et la préservation de la biodiversité. La solution n'est pas de condamner nos enfants à vivre dans la pénurie. La solution est d'innover pour que le progrès consomme moins, notamment moins de pétrole.



Posté par redacblogecolo à 12:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Canicule: Nathalie Kosciusko-Morizet préconise "l'architecture bioclimatique"

La députée Nathalie Kosciusko-Morizet a appelé vendredi au développement de "l'architecture bioclimatique" en France, afin de prendre en compte les "effets du changement climatique".

"Les experts scientifiques s'accordent à la prononcer: la fréquence des canicules, celle de 2003 comme celle de cet été, augmentera fortement dans les décennies prochaines", a souligné dans un communiqué Mme Kosciusko-Morizet, rapporteur de la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'effet de serre.

Pour la députée, "ce constat est une invitation à agir pour limiter les effets du changement climatique", et "il est urgent d'investir deux domaines particulièrement: les modes de construction et notamment l'architecture bioclimatique, et l'urbanisme et l'organisation de l'habitat".

Selon Mme Kosciusko-Morizet, "il est aberrant de construire des logements qui ne sont pas encore adaptés aux enjeux du changement climatique en matière de consommation énergétique". "Comment peut-on demander à un particulier de s'endetter sur 25 ans pour un bien immobilier dont on sait maintenant que sa situation géographique et sa consommation énergétique le rendront déjà inadapté avant même l'échéance de la fin du prêt?", s'interroge le rapporteur.

La députée "souhaite qu'après la canicule de 2003, qui a été un moment de prise de conscience par ailleurs dramatique, l'été 2006 marque le début de démarches plus exigeantes et engagées de la part des particuliers".

Source AFP -

Posté par redacblogecolo à 11:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 novembre 2006

Le PNAQ 2008-2012:

La France a transmis à la Commission Européenne son plan d'allocation de quotas de droits d'émissions de gaz à effet de serre.

Le nouveau PNAQ autorise les installations françaises de combustion à émettre au total 150.6 millions de tonnes équivalent CO2 par an pour la période 2008-2012, contre 150.4 millions de tonne équivalent CO2 par an pour 2005-2007. La réduction est donc de l'orde de 5.9% par an selon le Ministère de l'Ecologie et du Développement durable.

Les associations de protection de l'environnement, ont négativement réagi à l'annonce de ce nouveau PNAQ. Elles estiment dans l'ensemble, que la réduction par rapport à la période précédente n'est que de 3.5%. Elles estiments ainsi que la réduction devrait être d'au moins 10% pour compenser kle premier PNAQ jugé trop généreux.

Cependant, ce nouveau PNAQ est le premier à prendre en compte les émissions de dioxyde d'azote (NO2), traduites en équivalents CO2.

Les efforts français sont certes importants mais sûrement améliorables!

Maul

pour en savoir plus: http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=2207

Posté par redacblogecolo à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 novembre 2006

UMP: Grande Consultation Nationale

grande_consultation_nationalePour chaque thème sélectionnez les 5 propositions que vous jugez les plus importantes et pour lesquelles vous souhaitez que l'UMP s'engage.

Pour la partie Ecologie et Développement Durable, voici nos 16 propositions:

1- S'engager à prendre en cinq ans les mesures nécessaires pouir régler les principaux problèmes écologiques de la France en l'espace d'une génération (deux pour le climat) et créer des indicateurs de suivi annuel à cet effet.
2- Créer un grand ministère de l'Ecologie, regroupant l'Energie, l'Environnement, les Transports, l'Equipement et la Prévention des risques industriels.
3- Développer une politique d'achats publics écoresponsables (haute qualité environnementale dans les bâtiments de l'Etat, approvisionnement des cantines publiques en produits bio, véhicules publics propres, biomasse ou énergie solaie pour chauffer les bâtiments publics...), afin de faire baisser les pric des produits verts.
4- Transférer une partie de la fiscalité portatn sur le travail sur la fiscalité écologique sans augmenter le niveau général des prélèvements obligatoires.
5- Créer la taxe Cambridge, qui consiste à taxer les produits importés de pays non soumis à des obligations de réduction des émissions de gaz à effet de serre, en fonction de la quantité de CO2 émis pour leur production.
6- Créer un crédit d'impôt-environnement pour les dépenses des entreprises et des ménages consacrées à la recherche  et au développement dans le domaine de l'écologie, à l'équipement en biens permettant la réduction des consommations énergétiques, à la formation, etc.
7- Défiscaliser intégralement les biocarburants.
8- Créer une pastille bleue ouvrant droit, pour les véhicules propres, au stationnement urbain gratuit, à des réductions aux péages, etc.
9- Privilégier le fret ferroviaire, les canaux et les autoroutes de la mer, plutôt que le transport routier, pour les transports longs. Empêcher, par des moyens adaptés, le report du trafic routier du centre de l'Europe sur la France et les tunnels transalpins. Veiller à accompagner les conséquences de ces évolutions pour les transporteurs routiers français.
10- Accroître l'offre de transports collectifs, encourager l'utilisation du vélo en ville, inciter au covoiturage.
11-Créer des tarifs en matière d'eau, d'électricité et de ramassage des déchets incitant les ménages à adopter des comportements vertueux.
12- Assurer l'isolation de tous les logements anciens par la création d'un prêt à taux zéro et permettre à celui qui fait les travaux d'en récupérer le coût par les économies d'énergie produites.
13- Instaurer un droit d'accès des citoyens aux documents d'information en matière de sûreté nucléaire et de radioprotection, par la création d'une autorité indépendante (« CADA du nucléaire »).
14- Établir par décret une liste des pesticides utilisés pour la fabrication d'aliments destinés à la consommation humaine et ayant un impact sur la santé, et en informer les consommateurs.
15- Donner aux communautés urbaines ou d'agglomération la possibilité d'édicter des normes en matière d'aménagement des entrées de ville et d'imposer une participation des entreprises à leur rénovation.
16- Créer une agence mondiale de l'environnement dotée de pouvoirs de contrainte.

Faites-nous part de vos commentaires ici et votez pour vos 5 propositions préférées sur http://www.conventions-ump.org/site/Ecologie.htm

Posté par redacblogecolo à 17:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 novembre 2006

Penser loin, agir vite

ecologieSe poser la question de la sauvegarde de notre planète est aujourd'hui une urgence. Urgence pour la planète, dont le réchauffement est à l'origine de catastrophes climatiques et dont les ressources naturelles s'épuisent ; urgence pour la vie, à mesure que la biodiversité s'amenuise pour la faune et la flore et que de nouvelles menaces de santé publique apparaissent ; urgence pour les hommes et les femmes d'aujourd'hui dont la qualité de vie se dégrade chaque jour un peu plus.
Face à cet enjeu, quels sont les risques qui menacent notre santé ? Comment agir dans un cadre planétaire ? Comment concilier croissance, progrès et écologie ? Telles sont les questions pour lesquelles nous devons penser loin et agir vite !

Posté par redacblogecolo à 11:05 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

03 novembre 2006

Quand publicité et écologie font bon ménage:

Faites un tour sur ce site!

Cette Galerie Créative est à destination d'un large public: professionnels de la communication, du marketing et de la publicité, à tous ceux désireux de communiquer sur le développement durable. Les universitaires y trouveront également de nombreuses sources pour leurs recherches sur le développment durable.

C'est un trés bon outil profitez en!

http://www.unep.fr/pc/sustain/advertising/ad/ad_list.asp?cat=all

Maul.

Posté par redacblogecolo à 16:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

24 octobre 2006

CONFERENCE-DEBAT 26 OCTOBRE: Climat l'urgence du XXIème siècle

 

Pour développer ces propositions, une réunion, ouverte à tous, sur le thème "PME et Environnement" aura lieu le 28 septembre prochain au siège de l'UMP, 55 rue de la Boétie à Paris, de 19 H à 20h30. Venez nombreux y participer, débattre et partager vos idées.

Inscription libre, réservation par téléphone au 01.40.76.62.59 ou par environnement@u-m-p.org

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET

, Déléguée Générale à l’Ecologie de l’UMP et Députée de l'Essonne, organise une conférence-débat le jeudi 26 Octobre de 19H00 à 20H30  au siège de l’UMP, 55 rue la Boétie, Paris 08, métro Miromesnil.

Le thème « Climat : l’urgence du XXIème siècle ».

Le constat des scientifiques est unanime,  le changement climatique est la plus grande menace à laquelle nous sommes confrontés. L’effet de serre, conséquence des activités humaines, en est la cause principale. Face à ce défi, les solutions ne manquent pas et nous sommes tous concernés !

Monsieur Pierre PERBOS, membre exécutif du Réseau Action Climat France (RAC-France), nous fera le plaisir de nous exposer l’ensemble des questions relatives au changement climatique, et notamment celle des biocarburants.

Dans notre souci constant de favoriser le débat, c’est avec plaisir que nous vous y accueillerons. Vous pourrez ainsi nous faire part de vos propositions et de vos réflexions sur ce sujet d’importance, les quarante dernières minutes de la réunion étant réservées à un échange entre la salle et les intervenants.

Posté par redacblogecolo à 18:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Les maires américains rallient le Protocole de KYOTO :

Greg Nickels, le Maire démocrate de Seattle "le Vert qui défie George Bush", a envoyé en 2005, lors de l'entrée en vigueur du protocole de Kyoto, des lettres à 400 maires de grandes villes américaines pour leur proposer de mettre en place des mesures destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L'appel de Nickels ne relève ni de la politique ni de l'idéologie. L'inquiétante diminution en eau potable de sa ville, l'a conduit à se préoccuper du changement climatique. En étudiant les statistiques il a pu constater que les Etats-Unis représentent moins de 5% de la population mondiale mais génèrent le quart des émissions totales de gaz à effet de serre.

Peu de temps après, dix municipalités très écologistes comme San Francisco, Santa Monica, Boulder etc. ont signé l'appel. Un an et demi plus tard, 284 maires, représentant près de 50 millions d'Américains, se sont associés à cette initiative, parmi lesquels ceux de Los Angeles, de Chicago et de New York dont le maire Bloomberg est républicain, mais aussi les villes de la Cote Est soumis aux problèmes des tempêtes et de l'élévation du niveau de la mer, dont la Nouvelle-Orléans et une dizaine de villes de la côte de Floride.

Les villes signataires s’engagent à réduire de 7% leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2012. Les villes gardant le choix des solutions et mesures à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif.

Cette initiative des Villes américaines, en contradiction avec la thès de l’administration Bush est à mettre en parallèle avec le Film documentaire d’Al Gore, An Inconvenient Truth (Une Vérité qui dérange) sorti il y a déjà plusieurs mois aux Etats-Unis et seulement depuis une semaine en France, ainsi qu’avec la déclaration du Gouverneur républicain de Californie, Arnold Schwarzenegger, qui veut que son Etat soit "le leader mondial" dans l'application du protocole de Kyoto.

Toutes ces annonces feront peut être évoluer les mentalités outre Atlantique. En effet, seuls 19% des Américains se déclarent "préoccupés" par le changement climatique, malgré des émissions pédagogiques dans les médias, qui traitent fréquemment de ce sujet. Un autre sondage estime que 70% des américains après la canicule de 2006 pensent que la planète se réchauffe ! C’est ce qu’on appelle de la perspicacité !

Ferida Merkez

Posté par redacblogecolo à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2006

Participer au projet d'écologie populaire

LogoUMPEn matière d'écologie, comme dans d'autres domaines, Nicolas Sarkozy et l'UMP vous invitent à donner votre avis sur les propositions pour "la France d'après".

Participez à l'élaboration de ce grand projet. Choisissez les cinq propositions qui vous paraissent les plus importantes pour la prise en compte des problèmes écologiques. Merci d'avance de votre participation.

Posté par redacblogecolo à 11:02 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

13 octobre 2006

La Californie promulgue la loi de réduction des émissions de GEC :

Arnold Schwarzenegger, Gouverneur républicain de la Californie, a signé mercredi 27 septembre 2006, la « loi sur le réchauffement climatique ». L’objectif que l’Etat californien s’est fixé, est la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 25% d’ici 2020.

Ce texte de loi démarque la politique californienne de la position de l’administration Bush, Arnold Schwarzenegger a déclaré : « Nous entamons une ère nouvelle de protection de la nature, pour changer le cours de l’Histoire. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre avant qu’il ne soit trop tard d’autres Etats comme l’Inde, la Chine  où le Brésil, et même l’Etat fédéral finiront par nous rejoindre. » 

Arnold Schwarzenegger, a par ailleurs ratifié une loi contraignant les fournisseurs d’électricité à produire 20% d’énergie renouvelable (solaire, éolienne, biomasse) et à s’assurer, au cas où ils achètent de l’électricité au-delà des frontières de l’Etat, que les antipollution soient appliquées.

Maul.

Posté par redacblogecolo à 18:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L’alternative technique à l’essence :

Le moteur hybride : Toyota avec la Prius est pionnier en la matière. Ce moteur est en plein développement. C’est un moteur thermique relié à un moteur électrique. Les deux se relayant, le moteur électrique pour les démarrages et aux basses vitesses et le moteur essence pour les vitesses normales rechargeant le moteur électrique. Ce système plus ou moins sophistiqué selon les constructeurs, à la consommation rejette très peu de polluants. Le groupe PSA travaille sur un moteur hybride diesel-électricité, tandis que Toyota envisage d’équiper toute sa gamme en moteur hybride d’ici 5 à 6 ans.

Posté par redacblogecolo à 17:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]