17 novembre 2006

La défense de l'environnement exige de nous une rupture fondamentale

Par Nicolas Sarkozy
Président de l'UMP
Tribune parue dans Le Figaro du 8 novembre 2006


L'écologie est aujourd'hui un défi majeur du développement durable. L'appel de Nicolas Hulot à signer le Pacte écologique ­replace cet enjeu au coeur du débat. Oui, notre avenir est ­menacé par le réchauffement climatique, la disparition de nombre d'espèces et l'impact sur la santé des pollutions diverses.

Aujourd'hui, les discours rivalisent d'excellence écologique et d'exemplarité. Les Français n'ont pourtant pas à rougir. Les émissions de gaz à effet de serre qui sont à l'origine du réchauffement climatique sont inférieures de 21 points à la moyenne mondiale, en particulier grâce à notre parc nucléaire. Depuis quatre ans, la production d'électricité d'origine éolienne a été multipliée par 14 et la qualité de l'air s'est améliorée de 12 % dans les villes. Dans les Hauts-de-Seine, nous introduisons les produits bio dans les cantines. Le ministère de l'Intérieur met en place une stratégie ministérielle du développement durable. J'ai demandé que les véhicules de police soient approvisionnés en biocarburants et que l'on prenne les dispositions pour que les documents électoraux soient imprimés sur du papier éco-responsable. J'ai obtenu que les prochains contrats de projet entre l'État et les Régions soient soumis au principe de neutralité des émissions de gaz à effet de serre.

Ces quelques exemples montrent qu'au-delà des discours de la gauche, la droite agit et que la situation s'est améliorée. Faut-il rappeler qu'en 2002, la France était pointée du doigt par l'Union européenne car elle n'avait pas trans posé 32 directives sur l'environnement ? Nous n'avons plus un seul texte en retard. Faut-il rappeler que la directive sur les OGM tant critiquée par le Parti socialiste a été votée en 2001 ? Faut-il encore rappeler que les actuels candidats socialistes à la présidentielle n'ont pas voté la charte de l'environnement qui inscrit ce droit dans la Constitution ? Pour autant, nous ne sommes pas encore en capacité de relever les défis majeurs qui nous attendent, notamment la lutte contre le réchauffement clima tique et la préservation de la biodiversité. La solution n'est pas de condamner nos enfants à vivre dans la pénurie. La solution est d'innover pour que le progrès consomme moins, notamment moins de pétrole.



Posté par redacblogecolo à 12:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur La défense de l'environnement exige de nous une rupture fondamentale

    Lettre à Mr Le Président de la République

    Monsieur Le Président,

    Nous savons tous que vous êtes en train de faire un grand nettoyage, un grand rééquilibrage et c'est tant mieux.
    Sur ce même vecteur, il serait intéressant de savoir qui bloque depuis 8 ans le système de traitement le + simple, le + basique et le + utilisé dans le monde pour lutter contre les légionelles?
    5.000 morts/an et 12.000 cas de légionellose/an en France (Sources Sanitaires Suisses), ce qui fait un total 40.000 morts depuis 8 ans qui auraient pu être évités, sans compter moins de souffrance pour les personnes atteintes de cette maladie!.... Il me semble que ce chiffre commence à ressembler fortement à un génocide.

    A la clé, en hypothèse basse, 593 millions d’Euros d’économie d’énergie/an pour les entités recevant du public (soit + de 4 milliards depuis 8 ans ! Sans encore compter sur les millions de tonnes de CO² en moins dans l’atmosphère !
    Je ne prends même pas en considération le petit milliard de dépenses faites pour installer des systèmes qui ne marchent pas dans les hôpitaux (Résultat du congrès de 200 chercheurs le 18 octobre dernier au CHU de Lyon !..)

    Monsieur Le Président : Est-ce que vous devez vous en occuper personnellement en plus de tout ce que vous avez à faire?

    Même le Directeur d’une institution du « sanitaire » a dit que « les moyens de lutte utilisés contre cette bactérie n’allaient pas franchement dans le sens des accords de Kyoto !.. » C’est le moins qu’on puisse dire.

    Faut-il encore un scandale sanitaire, environnemental et énergétique pour ternir l’image de la France

    Recevez, Monsieur le Président, mes sentiments respectueux

    YLA

    Posté par YAKYAK, 10 décembre 2007 à 16:23 | | Répondre
  • être ou ne plus être.....?

    Et si l'humanité se pétrifiait comme ça du jour au lendemain par cause d'indigestion forcée....
    Quel ennui pour les gouvernements !!Mais ...j'y pense ....eux aussi en pierres seraient changés!
    Le néant! Quelques jours quelques semaines? A ce ryhtme éfrenné,nous sommes bien les derniers des dinosaures...

    Posté par mariedesrunes, 25 novembre 2006 à 15:48 | | Répondre
  • paix dans le monde

    François Mitterrand a dit un jour :

    "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts."
    "Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort."
    (commentaire fait lors d'un entretien privé à la fin de sa vie- cité dans Courrier International du 13 Avril 2000)


    "Une guerre sans morts"... dit-il !
    Pourtant, si les grands pays industrialisés ne font rien, il y aura beaucoup de morts, dans quelques années, du fait de la dégradation de l'environnement, notamment à cause des changements climatiques.
    Il est urgent, pour l'avenir de la planète et de l'humanité, de faire la paix avec les Américains qui ne sont pas tous bellicistes ni suicidaires.
    Je pense que la France a un rôle important à jouer pour inciter les Etats-Unis à mieux respecter l'environnement. Il faut leur faire comprendre qu'ils n'ont plus le choix : la survie de l'humanité en dépend.
    Si les Américains montrent l'exemple, les autres pays (Chine, Inde...) marcheront dans le même sens.
    IL Y A URGENCE !

    Maurice RIGOLLET
    1 rue Stendhal
    11130 SIGEAN
    maurice-rigollet@tele2.fr

    Posté par RIGOLLET, 02 décembre 2006 à 09:11 | | Répondre
Nouveau commentaire