22 février 2007

Les impacts économiques de l’effet de serre stimulent la communauté et les institutions internationales

Le 14 février dernier, plus de 80 législateurs et responsables des 20 plus grands pays consommateurs d'énergie se sont réunis à Washington

Après la large diffusion du film de AL GORE et le dépôt du rapport du GIEC à Paris, l’existence de l’effet de serre et ses conséquences sont largement admises. La communauté internationale se décide enfin à agir compte tenu des risques économiques prévisibles dus à la détérioration de l’environnement. Les États doivent agir pour relever le défi consistant à maintenir la croissance tout en réduisant le carbone.

L'Europe, les États-Unis, l'Inde, la Chine et 22 autres grands pays émetteurs de CO2 doivent « agir ensemble » pour tenter de venir à bout de ce problème. « Cela revient à reconnaître ce que fait tout le monde et agir ensemble » (STERN).

Le rapport Stern, déposé en octobre dernier, fait une première analyse exhaustive de l'impact économique potentiel du changement climatique et souligne les avantages économiques d’une action pour éviter l’accumulation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère :

Si, au cours des deux prochaines décennies, les pays n'agissent pas pour arrêter l'accumulation des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, les coûts et les risques globaux liés au changement climatique équivaudraient à la perte d'au moins 5 % du PIB par an. En revanche, une intervention immédiate coûterait à peu près 1 % du PIB mondial chaque année.

Il souligne, d’autre part, que les populations pauvres des pays en développement seraient les plus touchées par des problèmes tels que la sècheresse, les inondations, les ouragans ou l'élévation du niveau de la mer qui empireront sans doute considérablement pendant la deuxième moitié de ce siècle et durant le siècle suivant, à mesure que la planète continue de se réchauffer et que fond la glace polaire.

Cela entraînera de grandes migrations des populations. En effet, un nouveau rapport de la Banque mondiale estime qu'une élévation d'un mètre du niveau de la mer transformerait au moins 60 millions d'habitants de pays en développement, en réfugiés environnementaux.

Monsieur STERN s’appuie sur la Banque Mondiale et le FMI qui disposent d’atouts efficaces, l’aide au développement, pour monter ce qui peut être fait en matière d'adaptation et de réduction des émissions de carbone grâce à des types appropriés d'investissements et d'activités économiques et aider, ainsi à mettre en place des structures incitatives adaptées.

Danièle ROUILLAC

Posté par redacblogecolo à 16:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires sur Les impacts économiques de l’effet de serre stimulent la communauté et les institutions internationales

    APPEL A TOUS,

    Il existe encore dans notre pays un spectacle barbare et cruel, où des "hommes" torturent et mettent à mort un animal en toute impunité : LA CORRIDA. Ce spectacle date d'une autre époque et n'a pas plus lieu d'exister!
    Dans un premier temps, nous avions, nous "antis" demandé à Mr Sarkozy qu'il interdise l'entrée de ces spectacles sanguinaires aux enfants de moins de 15 ans; nous venons d'apprendre que notre demande a été rejetée, Mr Sarkozy (amateur de corridas) prétextant le côté "traditionnel" de la "chose" et peu importe si cela peut déstabiliser quelques enfants.
    De ce fait nous tenons à informer un maximum de personnes souvent très ignorants du contenu de ce spectacle et c'est pourquoi nous vous invitons à regarder ce qu'il s'y passe et ce à quoi sont exposés certains enfants :

    Recopier ce lien : http://www.liberaong.org/index.php?v=5 puis cliquer sur : Libéra

    Tout ça est insensé, d'un côté la télé refuse de diffuser les images du spot publicitaire démontrant l'horreur tauromachique ( très minimisée, à voir sur dailymotion "spot contre la corrida") car pouvant heurter les plus jeunes et de l'autre, on les autorise à assister à ce spectacle (bizarre tout de même).
    La corrida est une véritable tuerie organisée tuant à petit feu un animal à qui on impose un combat, c'est une tuerie esthétisée au maximum, ce qui dupe un maximum de gens (des touristes en l'occurence, souvent accompagnés de leurs enfants).
    C'est aussi une histoire de "gros sous", peu importe si cela choque certains, peu importe si l'animal souffre...il faut se faire plaisir pour les aficionados(amateurs de cette pratique) et se remplir les poches pour le milieu taurin.
    Une vraie honte!
    Vous pouvez nous soutenir en allant sur les sites "anticorrida" il y des pétitions (toujours valables) à signer.
    Merci de votre compréhension et de votre coopération. Nous ne pouvons plus laisser ce spectacle sanguinaire perdurer...question d'hétique!

    Nat.

    Posté par nat, 13 janvier 2008 à 16:34 | | Répondre
  • Résolution BIO

    Il y a plusieurs articles sur notre blog aussi à ce sujet.

    www.Resolution-BIO.com

    Posté par Résolution BIO, 28 juin 2010 à 09:07 | | Répondre
  • Le mensonge !!

    A VOIR :

    Le documentaire anglais, qui cite la NASA, l'Institut Pasteur de Paris et des instituts spécialisés dans la climatologie en Israël, au Canada et dans le monde entier, et qui NIE le réchauffement climatique !!!
    Ne laissons pas notre société sombrer à cause d'écolos suicidaire :

    http://leblogdrzz.over-blog.com/article-6351612.html

    Posté par drzz, 11 avril 2007 à 15:57 | | Répondre
  • Bonsoir.

    Votre blog est interessant , allez faire un tour sur http://earthplanet.skyrock.com , blog magnifique et laissez y des commentaires
    Bonne Soirée.

    Posté par delavault, 19 avril 2007 à 21:10 | | Répondre
  • Intéressant! J’ai rédigé deux textes traitant de sujets environnementaux, dont l’un a paru dans le journal Le Devoir. À voir sur mon blogue :

    http://pourquedemainsoit.blogspot.com/2007/04/le-dogme-de-la-croissance.html

    http://pourquedemainsoit.blogspot.com/2007/04/le-complot-de-leau.html

    Posté par Jimmy St-Gelais, 04 mai 2007 à 07:02 | | Répondre
Nouveau commentaire